2019 - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 1985 à 2004


La fenêtre
2003
36" x 30"

Extase
2003
26" x 48"
$800

Plongeon 4
2002
60" x 36"
$1400
L'être héliophile
dans sa vive
luminescence
couronne la fièvre
d'étreinte.

Sur le rebord paisible
d'audible lumière
ensoleille la torpeur
des ruissellements imprégnés
d'une vue élargies.

Grisé par la danse des végétaux
au rythme boréal.
Ô nom, résonne
en moi
son écho me grise
en rythme, de mon sang
grand navire au large voilure.
Ô mer, berce
en roi
son profil m'ancre
en proie, de mon rang
flambant vaisseau aux patinées usures.
Ô bord, déverse
en soi
son repos me cogne
en suite, de mon flan
blanc corail aux épineuses fissures.
Ô port, jette
en quoi
son fil m'érige
en butte, de mon semblant
rempant dépôt aux lests bavures.
Ô sort, laisse
en voie
son choix me frappe
en fuite, de mon donnant
sonnant change au vrai structure.
Il a pris le large
et a envahi mon âme
d'un vide que je ne croyais pas possible.

J'ai vu quitter son âme
et prendre le large,
le possible vide, je ne le croyais pas.

La vérité
2000
70" x 88"

Le tremplin
1999
47" x 59"

Le fauteuil
1996
36" x 24"
S'incise le désir
comme degré sur l'échelle
le mouvement monte,
dérive d'ombre.

L'effort accueille le bras
au cru d'un torent
y verse l'audace
d'une mélancolie.

Les courbes suggèrent la chair d'où jaillit rêverie.

L'éclosion des sens
vrille l'émotion
dans l'attitude permise
d'une thébaïde.

S'allège le flot
sur le cumul du pendule
aux trêves habiles
de la mémoire.

Le lit
1996
36" x 24"
$500

Plongeon 3
1997
28" x 48"
$800

La bombe
1996
12" x 10"

Visage à la fenêtre
1996
12" x 10"

L'appui fictif
24" x 36"
$500

Le muret
1996
12" x 10"
le regard épris
d'un envol
vers demain
rester dans mon univers
départ amer
qui me leste le coeur
de son retour
une joie en souvenir
à bord de sa mer
plonge la profondeur
des ses iris
aux lueurs grisantes
des paroles bercées
par les lames des marées
déverser au profil
des côtes méditéranéennes
soupir porté
d'une rencontre
dans l'escompte d'un replis du temps
remise à jour d'étincelle
d'un début de fin
prise sans-parti
l'éphémère convient
J'ai le yeux à la mer conquis par la fougue,
ébranlé comme jamais.
Je me tiens prêt à verser dans son doux horizon,
et nul ne peut me retenir.
Mon sang vague en son sein pour alléger ma fronde
aux nuances dévolues.
Les termes bouillonnent assoiffer de sagesse
délivrante.

J'ai la voix étouffée des paroles amères.
Des mots prient au piège des filets.
La menace d'un repos m'effraie, me laisse l'âme au vent.
Comme de longs chagrins dessinés sur la plage.

Partir sur la grève des refuges,
connaître le temps des moindres sursauts.
Comme les marins qui se noient aux larmes des chants des sirènes.
Reviendront-ils au port accoster?

Mon cri est lourd des jeûnes,
ravi d'être enfoui dans les hurlements de la mer.
Plaire à la ronde pour leur donner le moi que j'aime
et naître en mon sens...

Renaissance
1996
36" x 24"
$500

Plongée
1996
22" x 22"

L'ange de pierre
1996
36" x 24"
Dehors, dedans...
l'incertitude de mes gestes d'ivresse
mal menant le bien aux frontières
de l'espoir de l'avenir
traitement de larmes
aux effrois se mêlent
les douleur d'enfanter
les contractions orchestrent
dans le ventre les plus hautes
notes des stériles messages
la fonte est liée à la mère
dans le gouffre des prières.
Vont-ils comprendre
les méandres de mon sort?
Gageront-ils mes plages
de soleil aux courses du gain?
Âpre mansuétude qui me freine devant la tâche
Me délier et danser...
Dans le dessein de l'ombre, révéler ce qui se cache...

Par la pause provoquer un regard au loin ou au fond...
 

L'arc
1996
48" x 24"

Visage 11
1996
12" x 10"

Le verre de porto
1996
12" x 10"
L'essor des réflexions

immortalise l'empreinte

des illusions gommées

des inébranlables

L'élancement soutient

participe au jeu

des sommaires dupés

au fin délivrante

L'étançon est muscle

accusant renverse

aux pensées écrasantes

d'une leste silhouette

Fragile équilibre

mortifiant l'ascène

cumulant les efforts

devenant sapience

 

Visage 10
1996
12" x 10"

Le plongeon 2
1996
10" x 12"

Homme au coin du lit
1995
12" x 10"

Le plongeon
1995
50" x 24"
$800

Danse
1995
50" x 46"

Visage 7
1994
14" x 8"
L'aurore pend au pied de la flamme
dans l'accalmie d'une nuit agitée.
Où sommeille l'égérie des passions
comme l'appel passager entre les draps.
D'où monte une rumeur que rompt
le murmure des mots par le frôlement.
Du verbe qui coule sur l'ossature
voilée d'ambre aux reflets chatoyants.
Le satin vêtu d'une perle
miroite le regard clos
des beaux mâtins.

À un ami qui part
1994
33" x 24"

Visage aux lunettes
1994
18" x 20"

demi lune bleue
1994
48" x 22"
$700
Écueil d'équilibre
au revers d'une malchance
rapproche du silence
d'autres temps.

Disparaître lentement, réapparaître en mémoire.

L'évaporation d'une amitié
renverser en peine
que le chagrin dissimule dans l'oubli.

Disparaître lentement, réapparaître en mémoire.

Amertume contrastante
des insolvables mystères
de ton sang coule des griffes acérées.

Disparaître lentement, réapparaître en mémoire.

Sous la cascade ton coeur
déposé l'âme irisée
des plus hauts espoirs.

Disparaître lentement, réapparaître en mémoire.
De la vision rupestre
que bleu dénuement
clame droit de peindre
la curiosité humaine.
Soutenu, le vide
guette la chute
de la proche naissance.
Sortir la tête d'un cri
comme ondée de regards
sur les gorges.
l'avance dans le recul
s'enfui les rêves
sur d'autre étendue.

Onde vague
1994
48" x 36"

Torse
1994
20" x 21"

Homme au manteau
1993
50" x 26"
Coule noirceur
de l'impression voisine
de la joie
rouge
le ressac pris au piège
vert
de la forme
vient marée
danse
ô morbide
outrance
perle
la lueur dérive
au morne geste ramoneur
gris
chagrin d'enfer
de solitude
au retour du temps
noir
convive repu
repose ta gaieté
au poids de mon âme.
espace plat
espace désert
que peut-être le volume
si soit-il en temps et en lumière
dans la fuite de la perspective
au profit de la sensation
les formes quêtent
la raison
clame
l'intériorité
que puisse l'émotion
dans la suite des courbes
si soit-elle une phrase au chagrin
plus dans le reflet que sur l'âme
aux échos identiques embrassent
la peine des mots lourds
que me veut-il?
autant de questions
en moi se posent
cette dérive me plait guère
le charme s'éteint
adieu...
Fouette le vent dans la mémoire d'un fils en moi.
Connivence d'ouïr soudain la mer au loin.
Elle chante, elle calme.
Elle gronde, elle clame.
Revient jeunesse oublier le trouble, l'ennui.
Confrère des doutes obscurs, souvenance.
de la tirade de la marée qui vient bercer.
M'accorder au monde diurne applaudi.
Elle aime, elle se retire.
Elle abomine, elle rage.
Part l'oreille au front d'une visière déterminée.
Bourrasque défiant la terre au delà de son apparence.

La robe noire
1993
48" x 00"

Le saut
1994
42" x 48"

Le timide
1994
48" x 20"
$600
Arrachant d'un bond la forme
Au sol
Devinant d'un trait l'ossature
Déja
De l'aire projetée dans l'espace
Dansant
Un mouvement large forçant
L'ombre
Au ressac appelant la magie
Des conversations promises
D'euphorie
Remplissant les phases
Des temps
Décrivant les pas
À franchir
Pour créer les images

Un sourire
1993
19" x 17"

L'image brisée
1993
30" x 30"

Visage 5
1993
21" x 15"
$200
les refus observés
de ces angles mordants
trop d'âges cumulables
aux pages des mémoires

l'éclat d'une surprise
en prose découverte
demeure ma gène
aux lices des arènes

les amas de glace
aux perpétuels reflets
virevoltent mon ardeur
des jours luisants d'émoi

le long fracas chaste
mêlé d'amples oeillades
rehaussé des charmes
des détresses puériles

le narcissisme ambiant
confronte les tumultes
ironiques en proie
aux joutes égoïstes

naître, n'être...

Révérence
1993
48" x 28"

L'impasse
1992
48" x 36"
$1100

Le banc public
1992
48" x 34"
$1000
C'est dans le mouvement de ton corps
Dans les va-et-vient de tes pas
Qui fend l'air sur les tambours
Dans le creux de tes reins

C'est la danse de ton âme
Dans les gestes de tes bras
Qui jette le feu sur les braises
Dans le jeu de tes sens

C'est le remous de ta ligne
Dans les cours de tes hanches
Qui dure l'eau sur les flots
Dans le choix de tes phrases

C'est le battement de ta tête
Dans les réflexes de tes muscles
Qui sème la terre sur les champs
Dans le rythme de tes racines
L'inlassable parade
des matins
dans la ronde
enfantine
d'un rejet, d'une conquête.

Le retour,
le recommencement
par la violence
des gris ramenant
aux larmes laissées
des plus belles rencontres.

Le glas faillé
des jouissances obtenues
écrase l'ambiance
des départs.

Si amère soit-elle
l'aube projette le vide
l'écartement des corps
encore chaud de passion.

Bouscule les grands désirs.

Mouvement
1992
28" x 22"

Le trottoir
1992
46" x 34"

Le printemps
1992
22" x 28"

Vogue
1990
28" x 22"

Lutte
1992
36" x 40"

Visage vert
1992
38" x 8"

L'escalier
1990
36" x 24"

Regard
1990
22" x 28"


Attente
1990
60" x 40"
La marche du Passant
escaladant la route
d'une direction opposée
revient au plat
dans les sombres fonds
habillé de lest
pour gravir la plaine
des réformes conquises
dans les couloirs du silence
achète l'avenir
au pas des menins
par des mots fins
ornés de flasques convictions
redoute ses ronds élans
appuyé de revers
traverse le temps
des saisons passées
au passage du guet
dans la montée
salpêtre coulant
en rivière noire
dans le renversement
des geste lents et proclamés
d'amère expérience
dégouttant d'homme
de viriles dualités
L'homme en socle recouvert de la suie de l'oeuvre accomplie. Devant le vaste univers. Attente latente des profondeurs désertiques. Immuable ascension dans les sphères mystiques. Le temps ancré aux idées scellées dans le tuf relégué au passage de la nature. Force tirée de la sève. Cet arbre pointe les directions à la face voilée des sens. Pierre taillée à même les plus rauques cris. Champs des louanges promises aux éphèbes perdant l'espoir dans les quotidiennes quêtes d'une fonction au sein d'une culture. Aigri de pouvoir aliénant et ne se rattacher qu'au rêve les plus virtuelles. Amère conclusion. Parfait songe dans les hauteurs du mensonge.

Dualité
1989
48" x 36"

Le divan
1989
40" x 48"

Silence
1989
22" x 24"

L'homme assis
1989
46" x 36"

Ex-tension
1988
24" x 30"

Pudeur
1988
12" x 10"
$200
Pensée dénudée dans l'ombre
D'une attente de détente
Mise à sac d'un passé vil

Rébus de la solitude
Des mots tue la paralysie
L'ancre vieilli la torpeur

Écran de la vérité nue
Dans le halo favorable
Le mépris tait une vision

Reviviscence voulue
Du scorpion ensommeillé
Appuyé au mur cimenté

Dans l'ordre universel
D'une petite foule impaire
Renforcé d'aube naissante

Aller, aller oubli quitte mon corps...

Quelque part
1988
40" x 30"

Impression
1987
40" x 30"
 
 

© copyright 2007-2019